Mesures sanitaires Mesures RAM Présentation

Guelmim - Oued Noun

destination mymaroc guelmim

Guelmim - Oued Noun

La région est renommée pour la richesse de son patrimoine ainsi que pour ses atouts naturels dont la station thermale Abainou, la plage blanche, ainsi que plusieurs oasis. Le plus bel endroit donc pour vivre l’expérience du tourisme oasien.

Au Sud du Maroc, la région de Guelmim-Oued Noun comprend quatre provinces : Assa-Zag, Guelmin, Sidi Ifni et Tan-Tan. C’est la plus septentrionale des provinces du Sud.

C'est dans cette région que l'on retrouve principalement les tribues sahraouis marocaines des Tekna.

Située à 200 km au sud d'Agadir, Guelmim est considérée comme la porte du Sahara car elle relie le désert à l’océan. Aujourd'hui, c'est un lieu important de commerce et d'échange entre la population sédentaire et les nomades du désert. Elle abrite notamment un marché aux chameaux hebdomadaire, connu sous le nom de « Amhayrich », qui est le plus grand marché aux chameaux du Maroc.

Le tourisme est également une activité en pleine expansion, notamment dans la région d'Abaynou qui jouit d'une station thermale. La « plage blanche », située à environ 30 km de la ville, est également un pôle d'attraction en pleine expansion.

Dans les petits villages aux alentours se pratiquent différentes danses traditionnelles, dont les plus connues sont la «Guedra» et «Aouache».

À 25 km, Zriouila, village aux maisons de pisé, est une oasis autour d'une source.

Le tourisme vert et balnéaire sont également des activités en pleine expansion, notamment dans la région d'Abaynou qui jouit d'une station thermale.

Dans la Province de Tan-Tan est organisé le fameux Moussem du même nom. Cet évènement de renommée internationale vise à célébrer une composante de la civilisation marocaine, à travers la mise en avant et la préservation des différentes dimensions de la vie quotidienne du citoyen, comme outil de développement durable de la région.

Proclamé par l’Unesco chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité en 2005 et inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2008, le Moussem de Tan Tan demeure un témoignage vivant et unique de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel des nomades au Sahara.